Comment divorcer sans tracas
comment-divorcer-1.jpgcomment-divorcer-2.jpgcomment-divorcer-3.jpgcomment-divorcer-4.jpgcomment-divorcer-5.jpg

Comment divorcer sans avocat

Comment divorcer sans avocat

Lorsque dans un couple, rien ne va plus, forcément, à un moment ou un autre, va se poser la question de savoir comment divorcer sans avocat. Déjà que ce n’est jamais de gaieté de cœur que l’on arrive à pareille extrémité, nul besoin aussi de se ruiner pour payer des frais d’avocats qui ne s’imposent peut-être pas. Surtout s’il agit d’un divorce par consentement mutuel où les deux parties se retrouvent d’accord, non seulement de mettre un terme à leur mariage, mais de plus, se sont entendues sur toutes les modalités afférentes : garde des enfants, du chat, du chien, répartition des richesses accumulées au fil des ans, des biens immobiliers, du ou des véhicules, jusqu’en passant par la commode de tante Odette et par le buffet de mamie Germaine.

Comment divorcer sans avocat est une question des plus légitimes qu’il soit à partir du moment où le divorce est acté par les deux parties concernées, que ne subsistent entre elles plus aucune source de tiraillement, de problème, qu’elles peuvent se rendre devant le juge des affaires familiales, en étant certaines que tous les différents sont aplanis. Dans ce cas de figure, et seulement dans ce cas de figure, la présence d’un avocat, même si elle est toujours recommandée, ne s’impose pas de par la loi. Dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, le juge, après s’être assuré, lors d’un entretien personnalisé avec les deux membres du couple, que tous deux souhaitent effectivement apposer un point final à leur relation, va se contenter d’entériner la décision prise par le couple et la légitimer au regard de la loi de la République Française, rendant ainsi caduque l’interrogation de savoir comment divorcer sans avocat, la présence de ce dernier n’étant pas, en ce cas présent, requise.

Plus délicat est de parvenir à répondre positivement à la possibilité de comment divorcer sans avocat lorsque l’on se retrouve devant un couple qui ne parvient pas à s’entendre sur les modalités du divorce. Ainsi, il se peut fort bien que sur l’essentiel, à savoir l’envie et le besoin de se séparer, les deux protagonistes se soient mis d’accord. Chacun veut poursuivre sa route de son côté et il n’existe là aucun différend. Seulement leur avis diffère quant aux modalités de ce divorce : l’un souhaite garder l’appartement, l’autre la collection de tableaux, le problème de la garde alternée des enfants n’est pas réglé, le sort de la maison de campagne non plus. C’est au juge des affaires familiales qu’il reviendra la décision ultime de régler ces différents et de trancher dans le vif concernant ces questions. Pour ne pas être lésé et faire valoir ses droits, il est impératif de se faire représenter par un avocat qui, mieux que quiconque, connaît toutes les subtilités de la loi, et, fort de ses connaissances, va plaider pour faire valoir vos intérêts. S’en priver revient à se tirer une balle dans le pied.

Si vous êtes dans la situation d’un divorce par faute, la question de comment divorcer sans avocat ne se pose même pas. Elle est rendue obligatoire par la loi. En effet, vous vous retrouvez dans une situation où bien souvent l’un des deux membres du couple veut divorcer, l’autre pas. Une situation bien souvent dramatique et inextricable, qui demande l’intervention d’un avocat spécialisé en droit de la famille, qui saura présenter vos arguments, de la manière la plus pertinente qu’il soit, devant le juge des affaires familiales. Ce sont toujours des procédures complexes qui nécessitent l’intervention d’un spécialiste. Comment divorcer sans avocat demeure possible et envisageable dans le cadre stricto sensu d’un divorce par consentement mutuel. Dans tous les autres cas, il est préférable, voire parfois obligatoire, de faire appel à un avocat afin d’être représenté devant le juge et de défendre au mieux vos intérêts.

2 Réponses à “Comment divorcer sans avocat”

  1. Goulois dit :

    Bonjour,

    Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel; je voudrais savoir comment rédiger la convention où tout est établit (sans aucun désaccord) entre les époux. Souhaitant divorcer sans avocat, il parait que le juge exige les références articles de loi, etc… et que sans celles-ci, elle peut refuser le divorce sans avocat? Merci pour vos réponses, car bien sûr lorsqu’on se renseigne, personne ne nous dit qu’il est possible de divorcer sans avocat.

  2. Azzaoui dit :

    Bonjour,

    Je souhaite divorcer après trois années de mariage, car mon époux et moi ne nous entendons plus temps qu’à la vie quotidienne et des petit soucis en deviennent ingérable. Cette situation joue sur ma santé et malheureusement je ne peux en parler à personne. Bien entendus, la situation est bien plus compliqué qu’il n’en paraît. Je ne souhaite aucun bien matériel, ni aucune compensation pécuniaire. Seulement nous avons une petite fille et je souhaite régler la question de garde. Quelles sont les démarches que je dois entreprendre? Un avocat est-il indispensable?
    En combien de temps ce genre de divorce peut il être déclarer?

    Merci de bien vouloir m’éclairer dans mes démarches et me conseiller.

    Cordialement.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions